16 JOURS D’ACTIVISME CONTRE LES VFF: LE RÉSEAU DES ALUMNI DU SÉNÉGAL DE YALI DAKAR S’ENGAGE DANS LA LUTTE

, 16 JOURS D’ACTIVISME CONTRE LES VFF: LE RÉSEAU DES ALUMNI DU SÉNÉGAL DE YALI DAKAR S’ENGAGE DANS LA LUTTE, Académie 221, Académie 221

Les VFF ou violences faites aux femmes et aux filles font partie des maux qui gangrènent nos sociétés et qui doivent être éradiquées au plus vite pour l’atteinte des objectifs de développement durable. Au Sénégal, les violences sont le plus souvent conjugales. Les femmes mariées sont en effet les plus touchées à cause de leur situation socio-économique. Le « masla » ou le fait de cacher les failles du conjoint sous prétexte qu’il est riche ou que la femme n’a pas les moyens de quitter le domicile et d’être autonome sont des facteurs qui freinent l’effort des associations qui se battent pour le respect des droits de la femme. En outre, des cas de violences sont aussi subies par des filles de moins de 18 ans. Elles sont également victimes de viols, de maltraitance, d’harcèlement sexuels à l’école, dans la famille etc.



L’engagement des jeunes leaders pour lutter contre le fléau :



Le réseau des alumni du Sénégal du Yali Dakar ( RASYD) est une association de jeunes leaders engagés pour impulser le changement positif des choses dans leurs communautés. L’association a pour objectif de participer au développement durable du Sénégal en s’appuyant sur le leadership des jeunes et des femmes. Et pour se faire, ces derniers doivent être conscientisés, sensibilisés, formés, responsabilisés et mis dans de très bonnes conditions socio-économiques afin d’éradiquer les maux de notre société.
C’est dans cette optique que le RASYD se mobilise pendant les 16 jours d’activisme contre les VFF au Sénégal afin de permettre aux victimes de trouver des solutions à leurs calvaires mais également de sensibiliser les parents et les autorités politiques à protéger davantage les femmes et les filles.

MOT DE LA COORDONATRICE DU RASYD :

La femme est la matrice de la vie; le socle d’une société harmonieuse. La violenter c’est déséquilibrer le bien-être social de toute une génération. Cette campagne est un cri de cœur de jeunes leaders soucieux de la stabilité sociale de leur cher pays. Une stabilité qui passe forcément par le bien-être et la santé physique, morale et psychique des plus vulnérables.
Jeunesse de mon pays, ensemble disons HALTE AUX VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ET AUX FILLES pour un Sénégal émergent.


IMAGES EXCLUSIVES :

VFF, les hommes leaders sensibilisent leurs pairs.

, 16 JOURS D’ACTIVISME CONTRE LES VFF: LE RÉSEAU DES ALUMNI DU SÉNÉGAL DE YALI DAKAR S’ENGAGE DANS LA LUTTE, Académie 221, Académie 221


, 16 JOURS D’ACTIVISME CONTRE LES VFF: LE RÉSEAU DES ALUMNI DU SÉNÉGAL DE YALI DAKAR S’ENGAGE DANS LA LUTTE, Académie 221, Académie 221

LIENS UTILES DANS LE MÊME SUJET:


APP-ELLES: UNE APPLICATION PERMETTANT AUX FEMMES SOUS RISQUE DE VIOLENCES D’ALERTER https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/10/28/violences-faites-aux-femmes-l-application-app-elles-lancee-au-senegal_6017219_3212.html


NUMÉRO VERT DE L’ASSOCIATION DES FEMMES JURISTES DU SÉNÉGAL

https://femmesjuristes.org/?page_id=434

%d blogueurs aiment cette page :